Contenu - Poussières fines

Poussières fines

Le gaz naturel émet 5 x moins de particules que le mazout et 100 x moins que le bois

Le trafic routier, les installations de chauffage et les situations de haute pression avec plafond de brouillard concourent souvent à déclencher l’alarme aux particules fines. Ces micro-poussières causent des difficultés respiratoires voire des affections pulmonaires graves chez un grand nombre de personnes. Le recours aux véhicules propulsés au gaz naturel est une mesure rapide et efficace, tant pour lutter contre les particules fines que pour réduire les émissions de CO2. Comparés aux véhicules à essence ou diesel, ils ne produisent pratiquement pas de suie et autres particules fines et émettent de 20 à 30% moins de CO2.

Une étude de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) atteste par ailleurs très clairement que l’utilisation du gaz naturel pour le chauffage pourrait permettre de réduire la pollution dans une proportion allant jusqu’à 50%. Le gaz naturel présente notamment des avantages décisifs par rapport au bois pour ce qui est des particules fines, vu qu’il n’émet aucune suie à la combustion.

Note en bas