Contenu - Marché international

Marché international

Réserves de gaz naturel

Réserves prouvées de gaz naturel
Erdgas-Reserven 2014 f

Réserves prouvées de gaz naturel

Les plus importantes réserves de gaz naturel prouvées se trouvent sur le sol de l’ex-Union soviétique et au Moyen-orient. En Europe occidentale, ce sont les Pays-Bas et la Norvège qui disposent des plus grandes réserves.

Commerce mondial du gaz naturel

En règle générale, le gaz naturel fait l’objet d’un commerce international réglé par des contrats à long terme. Les contrats de livraison sont souvent signés pour 20 à 25 ans, car ces durées sont nécessaires pour amortir les milliards investis dans la prospection, l’extraction, les installations de transport et de distribution. La convergence qui en résulte entre les intérêts des producteurs et des acquéreurs contribue énormément à la sécurité d’approvisionnement.
L’accroissement de la demande mondiale, la découverte constante de nouveaux gisements partout dans le monde et l’extension des systèmes de transport entraînent une mondialisation du marché de plus en plus poussée.
En raison de cette libéralisation, les places commerciales de Zeebrugge (Belgique) et Bunde-Oude (frontière germano-belge) se sont constituées pour le gaz naturel négocié à court terme. Elles font office de bourse pour les achats quotidiens, hebdomadaires, trimestriels ou annuels.

Transport du gaz naturel à travers le monde

Des techniques perfectionnées permettent le transport intercontinental du gaz naturel et l’exploitation de gisements éloignés des centres de consommation. Le transport s’effectue soit par des gazoducs de plusieurs milliers de kilomètres, enterrés ou immergés, soit par des navires-citernes (méthaniers) qui acheminent le gaz sous forme liquéfiée (GNL). Lien vers la Carte du gaz naturel d’Eurogas.

Transport du gaz naturel à travers le monde

Des techniques perfectionnées permettent le transport intercontinental du gaz naturel et l’exploitation de gisements éloignés des centres de consommation. Le transport s’effectue soit par des gazoducs de plusieurs milliers de kilomètres, enterrés ou immergés, soit par des navires-citernes (méthaniers) qui acheminent le gaz sous forme liquéfiée (GNL). Lien vers la Carte du gaz naturel d’Eurogas.

Le gaz naturel liquéfié (GNL)

En Europe aussi, le gaz naturel liquéfié (GNL) gagne une importance croissante. Dans des sites d’extraction non raccordés au réseau de gazoducs, le gaz naturel est ramené à une température de moins 162 degrés. Son volume se trouve alors réduit d’un facteur 600 environ. Ce gaz naturel liquéfié peut être transporté par mer dans des méthaniers, puis ramené à l’état gazeux. On construit actuellement de nouveaux méthaniers et des terminaux de liquéfaction.

Note en bas