Contenu - Marché suisse

Le Système Gaz naturel Suisse: un modèle éprouvé

Pour le gaz naturel, la Suisse est un marché à la fois très exigu et très exigeant sur le plan topographique. Malgré cette donne difficile, l’économie gazière suisse est en mesure de fournir en gaz naturel des clients de toutes tailles à des conditions compétitives, tout en assurant une sécurité d’approvisionnement maximale.

Tout cela parce que les entreprises gazières intègrent depuis plus de trois décennies les achats et le transport dans un système coopératif qui fonctionne sans intermédiaires prélevant chacun leur marge. Toutes les procédures sont conçues de manière à exploiter au mieux les synergies possibles, sans concentrer les activités prises en charge plus efficacement et à moindre coût de manière décentralisée. Autorégulation et solidarité sont les maîtres-mots de ce modèle de type fédéraliste.

1. Achats, courtage et importations: exploiter les synergies nationales

La stratégie d’achat du gaz naturel, qui se fonde sur la conclusion de contrats à long terme, ainsi que le transport international jusqu’à la frontière suisse et à travers la Suisse sont des tâches qui exigent une coordination nationale, dont Swissgas est le garant:

  • grâce aux relations établies de longue date avec de gros fournisseurs européens de gaz naturel et aux droits de transport acquis à l’étranger, Swissgas est à même, en fédérant la demande suisse, de conclure des contrats de longue durée avantageux qui portent sur de gros volumes;
  • par le truchement de sa filiale SET, Swissgas coordonne des achats à court terme sur le marché spot pour l’économie gazière suisse;
  • grâce à sa participation dans Bayerngas Norge, Swissgas est engagée dans le domaine de la prospection et de l’extraction, ce qui lui donne notamment accès au savoir-faire;
  • Swissgas est actionnaire majoritaire et co-exploitante du gazoduc Transitgaz qui tra-verse la Suisse: trait d’union important sur l’axe nord-sud dans le réseau européen, la conduite est l’artère principale du réseau gazier suisse.

Swissgas est une organisation de type coopératif à but non lucratif qui se met pleinement au service de ses membres, les distributeurs de gaz naturel, qui sont ses propriétaires via les sociétés régionales.

2. Transport en Suisse et dispatching: plus efficaces au niveau régional

Gestion du portefeuille, achats de volumes supplémentaires ou de volumes spéciaux pour de gros clients, exploitation du réseau à haute pression, transport régional (y c. stockage) et pilotage des flux de gaz (dispatching) sont autant de tâches qui dépassent les possibilités de la plupart des distributeurs de gaz naturel, raison pour laquelle ils se sont regroupés en quatre sociétés régionales: Erdgas Ostschweiz, Erdgas Zentralschweiz, Gasverbund Mittelland et Gaznat. Disposant de spécialistes en nombre suffisant, ces dernières peuvent optimiser l’utilisation d’infrastructures coûteuses et mieux répartir les investissements dans le temps.

Les sociétés régionales veillent ainsi à ce que les distributeurs de gaz naturel puissent se concentrer pleinement sur leurs activités principales.

Les sociétés régionales, en tant qu’organisations à but non lucratif, se mettent tout entières au service de leurs clients, les distributeurs, qui sont en même temps leurs propriétaires.

3. Distribution et commercialisation: proximité et flexibilité

Les distributeurs de gaz naturel – plus d’une centaine en Suisse – exploitent chacun un réseau local qui leur permet de fournir le gaz naturel au client final. Ils planifient l’extension des réseaux, assurent la sécurité de l’exploitation et la fonctionnalité des réseaux existants, font du marketing pour la marque gaz naturel et se chargent enfin de la commercialisation et de la facturation. En bonne logique, toutes ces tâches sont effectuées localement, ce qui n’exclut toutefois pas des coopérations pour certaines tâches administratives.

Par ailleurs, un grand nombre de distributeurs exploitent les synergies découlant du fait que, en tant qu’entreprise multiservices, ils gèrent aussi la distribution d’électricité, ainsi que d’autres réseaux, comme l’eau, les eaux usées, la téléphonie ou la TV câblée. Il n’est pas rare qu’ils œuvrent aussi pour une utilisation de l’énergie efficace et respectueuse de l’environnement, en promouvant des solutions innovantes, comme le couplage chaleur-force, la combinaison avec des capteurs solaires, la compensation climatique notamment, en permettant l’injection de biogaz dans le réseau de gaz naturel ou en proposant des services de conseil énergétique. Tout cela avec le souci constant de tailler une offre sur mesure en fonction des besoins locaux.

En dernière analyse, tous les risques et les coûts sont assumés par les distributeurs locaux de gaz naturel, qui exploitent en retour toutes les chances et les revenus du système pour proposer à leurs clients la meilleure offre possible.

4. Accès ouvert au marché

La majorité des consommateurs de gaz naturel souhaitent bénéficier d’un approvisionnement sûr, mais attendent aussi et surtout de leur distributeur des prix transparents et favorables. Le libre choix du fournisseur de gaz naturel – qui pose de hautes exigences techniques et logistiques – et les frais supplémentaires découlant des intermédiaires supplémentaires que cela implique ne sont pas dans leur intérêt.

Il en va autrement des gros clients industriels. Ils consomment des volumes considérables de gaz naturel, disposent de leurs propres spécialistes de l’énergie et des achats et sont dans certains cas tributaires de la stratégie d’achat d’un grand groupe international. Ces gros clients souhaitent pouvoir opérer un choix entre l’offre de plusieurs fournisseurs.

Le législateur suisse a réglé la question de l’accès au marché de manière très générale et rudimentaire voici une quarantaine d’années dans la loi sur les installations de transport par conduites et, faute de besoin, a renoncé à toute législation spéciale depuis. Pour combler cette lacune, les distributeurs suisses de gaz naturel ont élaboré de leur propre chef les dispositions nécessaires au règlement de l’accès au marché, et les ont déclarées contraignantes à l’échelle de la Suisse, de sorte qu’il est possible d’utiliser le réseau pour des livraisons de tiers, même ponctuellement.

Note en bas