Contenu - 19.06.2012

19.06.2012 - Accès au réseau facilité pour les gros consommateurs de gaz naturel. Les ventes de gaz naturel en deçà de celles de 2010

A l’occasion de leur assemblée générale à Berne, les distributeurs suisses de gaz naturel ont adopté une convention qui permet aux gros consommateurs industriels d’acheter du gaz naturel à  des tiers, avec des conditions d’acheminement uniformes sur le réseau suisse, dans les limites des possibilités offertes par le cadre légal actuel. En 2011, les ventes de gaz naturel se sont montées à presque 34,5 milliards de kilowattheures (kWh), selon les indications de l’Association Suisse de l’Industrie Gazière (ASIG). Le recul des ventes de 11% par rapport à 2010, année record, est dû à des conditions météorologiques nettement plus chaudes.

«Pour les distributeurs suisses de gaz naturel, il est important que ces nouvelles conditions d’accès ne compromettent ni la stabilité du réseau ni la sécurité de l’approvisionnement des clients suisses», a déclaré Hajo Leutenegger, président de l’ASIG. «La convention prévoit de plus expressément qu’il ne doit en résulter aucun désavantage pour les autres catégories de clients». Les quelque 90 distributeurs locaux ou régionaux de gaz naturel de Suisse avaient chargé leur association faîtière de soumettre à l’approbation définitive de l’assemblée générale une convention négociée avec les clients industriels. Les négociations ont été accompagnées par l’Office fédéral de l’énergie. La convention entrera en vigueur au début de la prochaine année gazière, soit le 1er octobre 2012. Elle s’appliquera aux clients industriels qui ont souscrit une capacité minimale de 200 m3 par heure. Les documents et tarifs nécessaires seront accessibles sur le site www.ksdl-erdgas.ch à compter du 1er août 2012.

L’accès au réseau de gaz naturel était jusqu’ici légalement possible, mais réglementé de façon marginale. Il n’y avait pas de loi spéciale, à l’image de la loi fédérale sur l’approvisionnement en électricité. La situation était insatisfaisante pour les consommateurs industriels de Suisse, vu que l’énergie est pour eux un poste de coût important, qui présuppose une structuration optimale en fonction des besoins de chaque entreprise. Aussi les exploitants de réseau et les gros clients ont-ils recherché une solution négociée, concrétisée par une convention qui bénéficie de l’aval des autorités fédérales.

Clientèle en augmentation

Les ventes de gaz naturel en Suisse se sont inscrites à 34’498 gigawattheures en 2011, en recul de 11,3% par rapport à 2010. La baisse s’explique par les conditions météorologiques plus chaudes (-18,1% degrés-jours de chauffage). Le gaz naturel a continué de développer et de consolider sa présence sur le marché suisse de l’énergie, grâce à des extensions de réseau et au raccordement d’une douzaine de nouvelles communes et nouveaux clients. Neutre en CO2, le biogaz, qui peut être utilisé tant comme carburant que comme énergie de chauffage, gagne en popularité. La production décentralisée d’électricité à l’aide de groupes CCF (couplage chaleur-force ou cogénération), qui permettent à la fois de produire et d’utiliser de l’électricité et de la chaleur, est appelée à jouer le rôle d’un nouveau pilier de la politique énergétique dans la perspective de la sortie annoncée du nucléaire.

Plus de 10 000 voitures à gaz naturel

Le nombre des véhicules à gaz naturel est passé à 10’300 en 2011. Le réseau à leur disposition pour faire le plein compte aujourd’hui 132 stations de remplissage. Les ventes de gaz naturel et de biogaz carburant ont aussi augmenté en 2011, l’accroissement correspondant à environ 22,5 millions de litres d’essence. La part du biogaz est de 21%.

Importations surtout d’Europe occidentale

Le gaz naturel acheté provient à raison des deux tiers de gisements situés dans l’UE et en Norvège. Le reste provient de régions plus éloignées, comme la Russie ou l’Afrique du Nord. La Suisse achète son gaz naturel pour moitié environ en s’appuyant sur des contrats à long terme conclus avec de grands fournisseurs en Allemagne, aux Pays-Bas, en France et en Italie. Ces fournisseurs disposent de grands stockages souterrains. Le reste est acquis sur la base de contrats à court, voire très court terme. Il n’y a aucun contrat passé avec des fournisseurs russes. Enfin, Swissgas, principale société d’importation en Suisse, associée à des partenaires allemands et autrichiens, a des participations directes dans l’industrie extractive norvégienne.

Nouveau visage au conseil d’administration

Hans-Kaspar Scherrer, directeur des services industriels d’Aarau (IBAarau), a été nommé au conseil d’administration de l’Association Suisse de l’Industrie Gazière.

Zurich, le 19 juin 2012/Bä.

Votre contact pour de plus amples informations:

Pierre-Alain Kreutschy, porte-parole de l’ASIG pour la Suisse romande, 021 310 06 37, kreutschy@anti-cluttergaz-naturel.ch

Daniel Bächtold, porte-parole de l’ASIG, 044 288 32 62, baechtold@erdgas.ch,
www.gaz-naturel.ch

Note en bas