Gaz naturel

L’industrie gazière suisse signe une convention de coopération européenne en matière de recherche

Zurich, 02.06.2015 - L’industrie gazière européenne intensifie sa coopération internationale dans le domaine de la re-cherche. C’est la mission assignée au nouvel institut « European Research Institute for Gas and Energy » (ERIG). L’objectif est de mettre au point un agenda commun de promotion de la recherche et de l’innovation. L’industrie gazière suisse est partenaire de l’ERIG. Les représentants du secteur gazier ont signé une convention de coopération en matière de recherche à l’échelle européenne à l’occasion du Congrès mondial du gaz à Paris.

L’industrie gazière suisse s’attache depuis longtemps à nouer des coopérations transnationales en matière de recherche. Dans cet esprit, elle a œuvré l’année passée, avec ses homologues étrangères, à la mise en place de la plateforme européenne de recherche commune ERIG.

Dans le cadre du programme Horizon 2020, l’UE a prévu un budget de 80 milliards d’euros sur sept ans pour la promotion de la recherche et de l’innovation dans le domaine énergétique. L’objectif de l’ERIG est d’amener le secteur gazier à s’associer aux hautes écoles et instituts de recherche pour réaliser des projets qui montrent que les technologies au gaz peuvent jouer un rôle clé dans l’avenir énergétique européen. L’idée est de fédérer les forces en coordonnant les efforts déployés par les différents partenaires dans la recherche, en particulier dans les champs prometteurs, comme le gaz renouvelable et le power-to-gas.

Un pavillon suisse au Congrès mondial du gaz

Le Congrès mondial du gaz, qui se réunit à un rythme triennal, est la plus grande manifestation internationale du secteur gazier. Du 1er au 5 juin, Paris sera la capitale mondiale du gaz. Plus de 600 sociétés et organi-sations du secteur énergétique de 100 pays seront présentes près de la Porte de Versailles. Ce congrès permet non seulement de prendre la mesure de l’importance croissante du gaz dans le mix énergétique mondial, mais offre aussi une plateforme idéale pour débattre des enjeux liés à un approvisionnement éner-gétique à la fois sûr, économique et respectueux de l’environnement.  

L’industrie gazière suisse et ses fournisseurs ont leur propre pavillon. Ils y présenteront les dernières tech-nologies développées par des entreprises suisses dans le domaine du comptage du gaz, des capteurs et de la surveillance des gazoducs. De son côté, l’EPFL y présentera ses projets de recherche de réduction des émissions de CO2. Enfin, les possibilités offertes pour l’avenir énergétique par la technologique du power-to-gas pour produire du gaz renouvelable et par la collaboration entre les réseaux gazier, électrique et de chaleur y seront illustrées à l’exemple de la centrale hybride de Soleure.   

Pour d'amples informations: www.erig.eu

Renseignements :

Thomas Hegglin, responsable RP et porte-parole de l’ASIG, 044 288 32 62, Hegglinerdgas.ch, www.gaz-naturel.ch

Zurich, le 02 juin 2015

Les représentants du secteur gazier signent une convention de coopération en matière de recherche à l’échelle européenne à l’occasion du Congrès du gaz à Paris.