gaz naturel

Que nous réserve l’avenir ? Débat avec Nicola Spirig

Zurich, 08.05.2018

« Que nous réserve l’avenir ? » était le thème du talk show organisé par l’ASIG avec l’ambassadrice de la marque gaz naturel Nicola Spirig dans les studios de UPC MySports à Erlenbach (ZH). Dans un débat dirigé par Steffi Buchli de UPC MySports, l’athlète de pointe a donné la réplique à Markus Solinger, responsable Marketing de l’ASIG, et Stefan Breit, chercheur au Gottlieb Duttweiler Institut (GDI).  

L’avenir de la double médaillée olympique n’est pas un mystère : Tokyo 2020. Nicola Spirig focalise maintenant tout son entraînement sur les Jeux olympiques, qui auront lieu dans deux ans. « Cet objectif ne serait pas réalisable sans une équipe forte derrière moi », analyse-t-elle, forte de sa double casquette de mère de deux enfants et d’entrepreneure. « En plus, j’ai à mes côtés un entraîneur qui me connaît, et sait me soutenir et me motiver. » Markus Solinger a expliqué comment l’industrie gazière suisse entend préparer la voie vers un avenir énergétique renouvelable. La branche s’est fixé pour objectif de porter la part des gaz renouvelables sur le marché thermique à 30 % d’ici à 2030. Si l’on en croit les explications de Stefan Breit du GDI, l’individualisation de la société est un enjeu important pour l’avenir. En s’appuyant sur l’exemple de nouvelles formes de tourisme événementiel pour les seniors, il a brossé un tableau saisissant de l’état actuel de la recherche prospective. La thématique de l’énergie est aussi un champ de recherche pour le GDI, qui va prochainement publier une nouvelle étude sur le sujet.   

Après le débat, les invités ont pu visiter les studios flambant neufs de la chaîne sportive UPC MySports à Erlenbach, et profiter de l’apéritif qui a suivi pour échanger et soigner leur réseau.  

La triathlète Nicola Spirig (à g.) en discussion avec l’animatrice Steffi Buchli.

Les studios flambant neufs de la chaîne sportive UPC MySports.

« Que nous réserve l’avenir ? » était le thème du talk show organisé par l’ASIG.