gaz naturel

Savoir: Gaz naturel

Gaz naturel

Le gaz naturel est un agent énergétique qui provient des profondeurs de la terre. Il est composé à plus de 90 % de méthane (CH4), incolore et inodore, qui est l’hydrocarbure le plus simple qui existe dans la nature.

Le gaz naturel utilisé aujourd’hui s’est formé à partir de micro-organismes morts voici plusieurs millions d’années. En milieu anaérobie, sous l’effet de hautes températures et d’une forte pression, un lent processus chimique a donné naissance au gaz naturel dans les profondeurs de la terre.

Le méthane est également produit à la surface de la terre lors de processus de fermentation en conditions anaérobies, notamment dans les marais, les stations d’épuration ou les élevages d’animaux de rente.

Le gaz naturel est extrait du sous-sol par forage, puis traité avant d’être injecté dans le réseau de transport. Des stations de compression génèrent la pression nécessaire pour transporter le gaz naturel jusqu’à son pays de destination, souvent après un voyage de plusieurs milliers de kilomètres.

Prospection

La géophysique joue un rôle important dans la recherche et le forage des gisements de gaz naturel. On y fait appel pour sonder la structure géologique du sous-sol. La principale technique utilisée est celle de la sismologie : des capteurs spécifiques mesurent la vitesse à laquelle se propagent des secousses générées artificiellement. Les données mesurées donnent des indications sur la structure des roches. Pour accéder à de possibles gisements de gaz naturel et les analyser, il faut dans certains cas procéder à des forages très profonds.

Exploitation

Lorsque l’existence d’un gisement qui peut être exploité de manière rentable est établie, vient la phase de montage des installations de production. Le gisement est atteint par forage. La pression est réduite avant d’injecter le gaz naturel dans le pipeline. L’exploitation des réserves offshore est plus compliquée et plus coûteuse. Selon la profondeur et les conditions, elle requiert des navires ou des plateformes de forage.

Le gaz naturel en Suisse

On trouve aussi des réserves de gaz naturel en Suisse, mais elles ne sont pas exploitées commercialement. C’est surtout sur les chantiers de construction que du méthane peut occasionnellement s’échapper du sol. À ce jour, seul le site de Finsterwald dans l’Entlebuch lucernois a produit du gaz naturel et l’a injecté dans le réseau, de 1985 à 1994 (photo).

Sécurité

Contrairement à l’ancien gaz de ville, le gaz naturel n’est pas toxique. Il est naturellement inodore. Pour qu’une éventuelle fuite puisse être détectée immédiatement, il est enrichi artificiellement de l’odeur typique du gaz. Le gaz naturel est plus léger que l’air et s’évapore par conséquent très vite, contrairement au gaz liquide (le propane, ou « camping gaz »), que l’on trouve dans le commerce conditionné en bonbonnes caractéristiques.

Le gaz naturel doit se trouver mélangé avec de l’air dans les bonnes proportions (5 à 15 % de gaz naturel) en présence d’une source d’inflammation générant une température d’environ 650°C pour être inflammable.

Les travaux sur les installations de gaz naturel et l’installation des appareils à gaz sont réservés à des spécialistes dûment formés. La construction et l’exploitation des conduites de gaz et des installations annexes sont régies par des lois, ordonnances et directives techniques très sévères.